Bienvenue à la Fédération des Industries Avicoles

Donavol

Le règlement UE n° 2017/625 concernant les contrôles officiels prévoit, dans ses actes délégués, que l’autorité compétente de chaque état membre collecte les données d’autocontrôles des abattoirs relatifs à salmonelles (poulet, dinde, chevreaux) et campylobacter (poulet)[1].

Pour répondre à cette obligation, la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) du Ministère de l’Agriculture a confié aux fédérations professionnelles représentant les abattoirs de volailles – FIA et CNADEV – la mutualisation et la transmission de ces données de contrôles officiels, pour l’ensemble des établissements d’abattage de volailles et chevreaux, ayant un agrément sanitaire européen pour cette activité.

La FIA et le CNADEV ont mis en place une plateforme mutualisée de remontée des données d’autocontrôle des abattoirs de volailles, lapins et chevreaux, qui répond à l’obligation réglementaire, mais permet également la remontée volontaire de données supplémentaires (autres germes, autres matrices de prélèvement) qui pourront être exploitées par la FIA et le CNADEV, sur demande et après accord express des entreprises. Ces données permettront des synthèses régulières, à destination des professionnels, sur l’état sanitaire des abattoirs de volailles. Chaque entreprise pourra également se situer par rapport aux autres entreprises du secteur.

 

La plateforme est alimentée par transmission de fichiers Excel, CSV ou formulaires en ligne Googleform, dans un format prédéfini (voir ci-dessous les champs obligatoires). Ces fichiers sont envoyés par les participants à l’adresse contact@donavol.fr à une fréquence au minimum trimestrielle, puis intégrés dans une base de données.

 

Les données récoltées sont les suivantes (avec leur caractère obligatoire ou facultatif et le type de données attend (voir document-joint)


Les données collectées sont visibles via une Plateforme accessible en ligne pour chaque entreprise.
Les résultats des autocontrôles officiels (salmonelles sur les carcasses de poulets, dindes et chevreaux et campylobacter sur les carcasses de poulets) sont agrégés et transmis à la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) du Ministère de l’Agriculture.

 

Processus pour transmettre ses données et les consulter

  1. Renseigner le formulaire d'inscription ci-dessous et l’envoyer à l’adresse mail suivante : contact@donavol.fr 
  2. Dès réception du formulaire, DONAVOL vous renvoie : 
    ​​ - La convention à compléter, signer et à renvoyer à l’adresse mail : contact@donavol.fr
     - Votre identifiant et votre mot de passe pour consulter les résultats en ligne (uniquement pour les personnes habilitées)
  3. Envoyer trimestriellement les données dans le format prédéfini soit :
         - en remplissant le fichier Excel (voir modèle ci-dessous) et en l'envoyant à 
    contact@donavol.fr 
         - en remplissant le 
    formulaire en ligne 
  4. Consultation des données : l'outil de visualisation en ligne des résultats sera disponible prochainement. Il sera accessible aux personnes habilitées en utilisant l'identifiant et le mot de passe transmis. 

 

Documents joints :

  • Formulaire d’inscription ;
  • Modèle de fichier Excel/CSV pour la transmission des données (2 onglets !)
  • présentation de la plateforme
  • Vous pouvez retrouver l'instruction technique DONAVOL et courrier aux abattoirs" ici 

Réforme de l'assurance chômage : bonus/malus sur les contrats courts - Arrêté du 27 novembre 2019

Réforme de l'assurance chômage : bonus/malus sur les contrats courts - Arrêté du 27 novembre 2019

L’arrêté contenant la liste des secteurs concernés par une variation des cotisations patronales d’assurance-chômage, en fonction de leur recours à des contrats de travail de courte durée, est paru au Journal officiel du 4 décembre.

Sans surprise, les sept secteurs économiques concernés sont ceux qui avaient été annoncés en juin dernier, lors de la présentation du dispositif de bonus-malus. Il s’agit de ceux dont le taux de séparation médian (calculé à partir du nombre de ruptures de contrats de travail donnant lieu à une inscription à Pôle emploi, incluant les fins de CDD, de CDI, de contrats d’intérim, mais aussi d’apprentissage ou les ruptures conventionnelles) dépasse 150 %.

.

S'abonner à fia.fr RSS